L’Histoire du Livre

En vérité, je vous le dis ! Celui-là même par qui vous est venu le verbe, oui celui qui sur vous a répandu sa parole s’apprête à vous gratifier une fois nouvelle de son souffle soyeux ! Sachez-le, réjouissez-vous, baignez dans la chaude lumière de ses yeux attendris et recevez la bénédiction de celui qui s’adresse sans détour à votre âme (pour ceux qui en ont une). En un deux mots, écoutez Moi.

Aujourd’hui, tonton existentialiste va vous causer théolographie (c’est beau hein ? C’est de Moi). Il va profiter de ce début d’année 5779 pour s’attaquer à un vieux projet et raconter – je suis vraiment désolé que ça tombe sur vous, mais pour chaque blablatage il faut une victime – comment et pourquoi, à son humble avis, on a écrit le Livre. L’original hein, pas le spin-off non officiel ni le spin-off du spin-off. Nous parlerons littérature et contexte historique, aucunement théologie. Nul besoin ici de se référer à papoun… à LUI, D.-boy, le barbu cosmique absent.

Il s’agit de choses sérieuses, dont je ne sais si elles passionneront d’autres que Moi, mais qui lui semblent (à Moi) tant bonne nourriture pour l’esprit que nécessaire éclairage face aux nuages qui s’amassent.

2

Lire la suite

Publicités
Catégories : C'est beau hein ? C'est de Moi., Ecoute et bois ton thé | Étiquettes : , , , , , , , , , | Un commentaire

Du bon usage de la torche

Parce que nul ne sait quand arrivera le grand black-out, celui là même qui adviendra lorsqu’une tempête solaire catastrophique grillera nos iPhone et nous renverra à l’ère pré-industrielle pour quelques temps (riez, moquez, documentez-vous et allez vous blottir en boule dans un coin sombre), il convient que l’homme de bien se sache servir d’une torche. Si ce n’est pour rallumer ledit iPhone, au moins l’éclairage dansant et tranché porté sur sa mâle face sera-t-il du meilleurs effet aux yeux de la créature du bureau d’en dessous.

Au risque de vous décevoir cependant, nous nous en tiendrons ici à la torche dans son usage commun, faisant une impasse malheureuse sur son efficacité prouvée à brûler les hérétiques, ce qui nécessiterait des fourches et des paysans que je n’ai pas sous la main.

3

A l’évidente déception de ce jeune sujet.

Lire la suite

Catégories : Ecoute et bois ton thé, Le Fol Physicien | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Tou né ke trompri

36a

Said no journalist ever

Les très rares occasions que j’ai eu de souffrir du football en direct m’ont appris que la Commedia dell’Arte s’était trouvé un nouveau théâtre : les stades italiens. Qu’un quidam s’approche un peu trop près d’un fier homme de cette nation et c’est le plongeon assuré, le drama, les jérémiades, et l’accroissement du trou de la sécu.

Mais j’ai trouvé mieux. J’ai VU, mes yeux ne pourront jamais oublier, et je me devais de vous le partager. Voyez-y une obligation morale. J’ai vu l’art de la simulation poussé à son paroxysme, au delà même des rêves de Kim Jong-Un.

Un champ, un bruit qui ressemble très vaguement à un coup de feu pour qui n’en a jamais entendu un. Une quinzaine d’acteurs qui se jettent au sol, se plient, se contorsionnent, pleurent comme les gosses derrière lesquels ils aiment passer (entre autre pour se cacher). C’est beau, c’est filmé, ce sera surement tronqué et passé en boucle aux infos. Si seulement ça avait été vrai ç’aurait été le tir le plus efficace de l’histoire de l’armement léger. La vérité est parfois cruelle avec les exploits humains.

C’est cadeau, c’est clean, et c’est très éducatif. Et c’est un lien parce que je ne peux pas updater directement sur cette foutue page :

https://1drv.ms/v/s!AnUD5w2F4QMbhyOhZuIYh3FPvtUV

Catégories : Ecoute et bois ton thé, Moi mais ailleurs | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Star Wars VIII me hante encore.

Alors, me direz-vous, ça fait plusieurs mois qu’il est sorti, il va falloir digérer le traumatisme. Mais c’est que la plaie est toujours béante, surtout lorsque les annonces de re-shoots pour le prochain laissent présager du drama. Et je puis désormais spoiler sans craindre de me réveiller à la lueur des torches, tel le Comte de Mortequeue (ne riez point, mécréants, l’homme a bien vécu) aux lendemains de la Révolution.

Il ne s’agira pas ici de reprendre la comparaison avec la première trilogie, qui a été cent fois faite : oui, Le réveil de la Force c’est Un nouvel espoir en vide et Le dernier Jedi c’est L’Empire contre-attaque pour les débiles. Oui, ils ont beaucoup forcé sur les créatures mignonnes à marketing. Mais voyons plus loin. Voyons l’offense : ce film ne m’attise pas seulement le Yang parce que sa structure est calamiteuse, c’est le message insidieux qui s’y glisse partout que je trouve insultant.

Par ailleurs, ce sera très long.

0

« Le rouge c’est la couleur de quoi ? Le rouge c’est la couleur du sang, le rouge c’est la couleur des Indiens ! C’est la couleur de la violence ! » Et, ici, de ces salauds de communistes.

Lire la suite

Catégories : C'est beau hein ? C'est de Moi., Ecoute et bois ton thé, La madeleine de Moi, Le Fol Physicien, Mon vit est fascinant | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Un commentaire

Lancer des haches réveillera-t-il l’homme moderne ?

Il se trouve une tradition fort ancienne et fort bonne qui veut que le mâle éprouve de temps à autres le besoin impérieux de secouer son échine du vernis qui fait la douceur de notre société. Tel l’étalon ruant dans les brancards (ou, ne nous mentons pas, tel le poulain rétif devant une carotte un peu terreuse) il veut retrouver un peu de la brusquerie qui fit la gloire de ses ancêtres fantasmés. Je dis fantasmés parce-qu’à l’exception de rares élus, lesdits aïeux avaient statistiquement plus de chance d’avoir planté des navets que pourfendu les Maures et les Prussiens.

Il est alors temps pour lui de répondre à l’appel de la nature et de rejoindre ses pairs dans un lieu mystérieux, fait de grognements, de nobles efforts et de bois creusé. Une sorte de terrier, finalement.

Untitled

Lire la suite

Catégories : Ecoute et bois ton thé, Mon vit est fascinant | Étiquettes : , , , , , , , | Un commentaire

So Shape : le duel d’un homme et de sa bedaine.

Il est des instants d’angoisse dans la vie d’un homme. Des temps où, soudain, résonnent des mots qui font dresser l’oreille, tendre les paupières et connecter le(s) neurone(s). Parmi eux, « je me lance dans un régime » prononcé d’une voix douce tient une place honorable, tant ces quelques assemblages de lettres demandent une réponse assurée.

Et donc, lorsque par une grise matinée d’automne l’ennemi se présenta à ma porte, tout droit sorti d’une bouche chérie, j’y fis face de mon mieux : « Mais tu es superbe, mon astre ! Quelle idée saugrenue ? » Tranquillisé par cette première riposte à qui la vérité donne l’autorité de la certitude, je me prépare à la seconde salve. « Je vais commencer So Shape, tu veux bien le faire avec moi pour m’encourager ? » Malédiction, le drama est total !

Un coup d’œil inquisiteur vers le centre de ma personne m’indique qu’il ne s’agit pas d’une allusion subtile destinée à protester contre un embonpoint absent. Il y traîne bien un léger laisser-aller, mais ça se compte plus en grammes qu’en kilos… Diantre, c’est véritablement de compagnie dans la privation qu’il est question ici ! Fort bien, me dis-je, lorsqu’on s’aime, on tient la ligne ensemble (non, pas celle-là ; enfin celle-là aussi). Sauf que demandé par deux grands beaux yeux, ça sonne un peu suspect. « Super, j’ai déjà commandé le pack ! » Un guet-apens, vous-je dis !

image1

Lire la suite

Catégories : Ecoute et bois ton thé, La madeleine de Moi, Mon vit est fascinant | Étiquettes : , , , , , , | 2 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.